Email :
Mot de passe :

Forum officiel du jeu Droits Divins


Lien de l'ancien forum : http://droits-divins.foruml.biz/
Aller à la page : 1 - 2 -
Le forum officielBourges[ RP Privé ] En attendant l''Iliade
Auteur [ RP Privé ] En attendant l''Iliade
Louis-Oscar
503 messages postés
(Classé 8e)
Posté le 19/05/2016 à 19:33    Sujet du message : [ RP Privé ] En attendant l''Iliade
Sur les conseils de la Gouvernante, le papa désemparé ajouta un peu de gruau au lait tiédi.
Puis avec une petite cuillère de bois, il tenta de faire ouvrir la bouche à son Fils.

Les jumeaux encourageaient à leur façon leur petit frère, en mimant le geste attendu, ce qui se termina en fou rire évidemment...
Mais rire et manger, ça n’est guère compatible...
Comme on peut le remarquer sur le visage et la chemise de nuit d’Ange et de son frère...

Soudain, Gabriel pointa la fenêtre avec son index :


Oh ça toque au carreau ...!

Louis-Oscar confia Arthur à la Gouvernante qui lui tendait déjà ses mains, comprenant la situation; puis de quelques enjambées rapides, il se dirigea vers la fenêtre qu’il ouvrit.

C’est Merlin !
Ajouta la petite Ange en sautillant sur place et en frappant dans ses mains.

Le faucon émerillon de Danath, son père adoptif, ravissait les enfants, et ce matin il portait message.
Louis-Oscar attrapa le gant de cuir prévu à cet effet puis le petit rapace dressé sauta sur la main gantée, se laissant retirer le rouleau attaché à sa patte.

Une vague d’inquiétude le traversait, et fébrilement, il déroula le vélin pour en découvrir le contenu :

Citation :Mon Fils,
Je me permets de t’envoyer Merlin car il me semble important que tu sois informé.
Et aussi que tu ne t’inquiètes pas outre mesure...
Ton épouse Angelique est à Sancerre...
Tu sais que je souffre d’insomnie... Et cette nuit, vers 4 heure, comme le sommeil se refusait à moi, je suis allé marcher, comme souvent...
C’est là que j’ai aperçu Angelique sortir de la taverne, au bras du nouvel Intendant aux Finances...

Je ne sais pas où ils sont allés, ça ne me regarde pas.

Ne t’inquiètes donc pas trop, elle va bien.

On en parlera plus longuement après-demain au Domaine.
J’ai terminé les dernières planches et j’apporterai tout ça avec la carriole. Nestor retrouve sa vigueur avec tous ces trajets !
Peut être a t’il hâte comme toi et moi de s’installer dans ses nouveaux appartements !

Courage à toi !

Danath

PS: Ah j’oubliais.. si tu pouvais nourrir Merlin...
Du gésier de volaille s’il t’en reste, sinon une souris.?


Louis-Oscar termina la lecture, et dû s’assoir quelques instants...
Livide, les avants bras posés sur ses genoux, les yeux dans le vide...

Mille images défilèrent dans son esprit...


Son Aimée en Taverne...
Que de mauvais souvenirs de ces Tavernes...
L’homme arrogant qui flirtait avec son épouse et qui répondait à sa place...
Les paroles de Louise, disant que son épouse n’ était plus avec Anthony mais avec Palfy...

Nuage s’approcha, avec son museau et un coup de langue, il rattrapa son Maître qui sombrait dans de noires pensées...


Oui tu as raison ...
Il n’est point temps de s’attarder sur le passé...


Et Louis-Oscar le gratifia de quelques caresses derrière les oreilles, tout en pensant :

Les loups et les faucons, ils s’unissent pour la vie..
Ils ne vont pas trainer en Taverne ...


Un sentiment qui ressemblait à la colère l’envahissait insidieusement, prenant le pas sur l’inquiétude qui le rongeait...


__________________


Louis-Oscar
503 messages postés
(Classé 8e)
Posté le 20/05/2016 à 19:50    Sujet du message : [ RP Privé ] En attendant l''Iliade
Il y a des jours où rien ne va...
En voici l’exemple...

Louis-oscar était au grenier avec Gabriel pour régaler Merlin, le vaillant messager ailé.
Quand il entendit la voix parfois très aiguë de la petite Ange :


Lou!
Lou ! Viens vite !
Arthur il est malade ...!


Laissant le volatile sur son perchoir, le Papa inquiet attrapa Gabriel sur le bras, pour descendre plus rapidement par l’échelle qui menait au grenier.
Puis s’approcha de la gouvernante qui berçait son Fils en pleurs...


Arthur est malade...?


Et le temps de formuler sa question, un jet blanchâtre vint y répondre...
Sans parler de l’odeur fétide qui s’installait dans la pièce...

Difficile de s’entendre ...
Les pleurs couvraient les explications de la gouvernante...

Mais il compris coliques, et lait ...

Son Fils avait les joues très rouges, peut être à force de pleurer...
Ou peut être était ce de la fièvre...?


Hum...
Que me conseillez vous Dame..?


Attendre que ça passe Monsieur, et puis c’est peut être les dents, ou le lait qu’il a vomi...!
Et puis les bébés sont souvent malade vous savez ...!


La réponse donnée ne plût guère au Papa maintenant affolé...
Et sans réfléchir plus avant, il dit :


Les enfants, vous resterez ici bien sagement avec votre Gouvernante , les Gardes restent là aussi pour veiller.
J’emmène Arthur au Prieuré, le moine Médicastre saura quoi faire !


Et tout en s’expliquant, il passa dans la chambre, ouvrit le coffre et en sortit un drap de bonne facture qu’il déchira tout du long, sans autre façon...

Arthur fut changé à nouveau et habillé chaudement, puis savamment ficelé contre son Papa avec les longs morceaux de draps.
C’est que son enfance passée sur les routes avec les gens du Voyage lui avait apporté de précieux enseignements ...!
Les mamans portaient ainsi leur bébé contre elle, et gardaient leurs deux mains pour allumer le feu, faire la lessive etc...!

Un des gardes l’aida à sceller Ulysse, puis suivi de Nuage, Louis-Oscar sortit de la ville avant de lancer l’équidé au grand galop .


__________________


Louis-Oscar
503 messages postés
(Classé 8e)
Posté le 21/05/2016 à 16:13    Sujet du message : [ RP Privé ] En attendant l''Iliade
Quelques jours plus tard...

Grâce aux bons soins et aux conseils avisés du moine, Arthur allait bien mieux :
Nourri au lait de chèvre, puisque le lait de vache le rendait malade, un onguent pour ses petites fesses irritées, diverses plantes à lui donner en infusion, et voilà un bébé en pleine forme et un papa rassuré !

Et en ce jour du 21 mai de l’an de grâce 1656, le petit appartement voyait ses occupants forts occupés.
En effet, maintenant que le Domaine était habitable, chacun s’affairait à tout emballer dans les caisses de bois et les coffres qui trônaient au beau milieu de chaque pièce.

Mais c’est le cœur lourd que Louis-oscar s’activait...
Son Épouse adorée n’était toujours pas rentrée...

Et quand dans une malle il découvrit le présent de son amie Victoria, reçu il y a un an précisément à l’occasion de son Mariage avec Angelique, il s’assit à même le sol, et tourna machinalement la clé ...

Bouleversé, il revit la scène défiler :

Citation :
Louis-Oscar et son Aimée décidèrent de passer un peu de temps avec les bambins, avant de les confier à leur gouvernante pour les préparer...
C’est qu’ils avaient tous beaucoup à faire avant d’être parés...

Main dans la main ils arrivèrent jusqu’au pigeonnier tout récemment remis en état, tout en expliquant avec des mots simples l’évènement du jour ainsi que le rôle de chacun.
Les enfants évidemment ravis acquiescèrent de concert.

Au pied de la tourelle, ils découvrirent avec des yeux ronds, plusieurs messages et des présents ...!
Ils s’assirent tous, la petite Ange sur les genoux de Lo, prétextant ne pas vouloir salir sa jolie robe, et Gabriel tout contre sa Maman.

Un courrier de Victoria fut Lu à haute voix aux enfants, puis son somptueux cadeau présenté !




C’est ... trop...magnifique ...c’est...

Et c’est très ému que le jeune homme tendit la cage finement ouvragée à son Aimée, où l’on pouvait découvrir un couple d’inséparables...
Puis Gabriel pointa du doigt une petite clé qui apparaissait à la base de l’ouvrage:


C’est pour faire quoi..? ouvrir la cage aux oiseaux..?

Angelique tourna la clé, et une mélodie naquit entrainant les oiseaux dans un émouvant ballet ...
Aucun mot ne fut dit, chacun contemplait émerveillé la scène qu se jouait.

La mélodie


Voilà une bien jolie berceuse pour toi Arthur !


Dit-il finalement, la voix cassée par l’émotion qui le tenaillait




__________________


Louis-Oscar
503 messages postés
(Classé 8e)
Posté le 22/05/2016 à 19:36    Sujet du message : [ RP Privé ] En attendant l''Iliade
Toujours immergé dans ses souvenirs, c’est la voix de son ancien Précepteur qui lui revint à l’esprit...

Homélie
Et inéluctablement, d’autres images plus émouvantes encore suivirent :

Citation :Très ému par ce chant et par la voix de son ancien précepteur, Louis-Oscar remarqua à peine Adrien s’approcher et poser sa main bienveillante sur son épaule...

Et quand Ethelstan l’invita à parler librement, il replongea ses yeux dans ceux d’Angelique qui semblait tout comme lui, bouleversée...

Il prit ses deux mains dans les siennes, tandis qu’un ruban, par les mains du moine les lia...

Puis d’une voix plus grave qu’à l’accoutumé il lui confia :

Angelique...vous êtes... tellement...
Il sentit alors la main rassurante de son Frère de Meute se raffermir sur son épaule lui permettant de respirer profondément et de se dévoiler sans crainte...

Comme tombée du ciel, vous m’avez troublé à un point tel, que vous m’avez donné des ailes.
Vous êtes devenue au fil des jours ma meilleure Amie, ma Confidente, mon Adorée, mon Aimée...

Vous m’êtes devenue nécessaire, comme l’Air que je respire,
Comme la Flamme qui réchauffe, éclaire et brûle en moi sans me consumer,

Vous êtes ma Vie, vous êtes mon Âme ...
Vous êtes mon Horizon, mon Présent, mon Avenir aussi...

Devant nos Amis et nos Proches, devant vos Enfants que j’accepte comme les miens, je promets de prendre soin de vous chaque jour qu’il nous est donné de vivre, de vous Aimer, de vous Chérir, dans le Bonheur ou l’adversité , tout au long de notre Vie, et même au delà...

L’Amour qui nous nous lie est Infini, et c’est pourquoi de tout mon cœur, de toute mon âme, de chaque fibre de mon être, je vous dis, je vous crie même :

OUI


Des larmes d’émotions s’accumulaient dans ses yeux, et quand enfin il signifia son engagement par ce mot tellement important de trois lettres seulement, quelques perles d’eau salée s’échappèrent et plongèrent sur le ruban, scellant leur Lien.

Dans les yeux d’Angelique, il pouvait lire son émoi...

Louis-Oscar offrit alors à son Aimée, son plus joli et son plus tendre sourire, l’encourageant à se confier, à se livrer à son tour.
Et leurs mains se lièrent d’avantage encore.


__________________


Louis-Oscar
503 messages postés
(Classé 8e)
Posté le 24/05/2016 à 11:41    Sujet du message : [ RP Privé ] En attendant l''Iliade
Une véritable tornade, savant mélange de rires enfantins et d’estomacs qui criaient famine, arriva à la rescousse;
Ouvrant largement la porte de la chambre où Louis-oscar était toujours assis...


Lou ! on manze bientot..?
Z’ai tout bien ranzé dans la malle tu sais ...!


Lança la petite Ange qui semblait montée sur ressort..

Sans parler de Gabriel à ses cotés qui compléta :


On a même rangé comme il faut les belles lettres en bois !


Pour revenir à la réalité du moment, c’était plus que suffisant , et en un instant, Louis-Oscar fut debout, oubliant ses rangements qui de toute façon n’avançaient guère...


Heu...oui !
C’est que je n’ai pas vu le temps passer...


Puis ôtant quelques brins de paille accrochés aux cheveux des jumeaux il dit encore avec un sourire ému jusque dans sa voix:


Je vois que vous avez pris soin de caler les lettres et vos jouets !
Je suis très fier de vous !


Puis réfléchissant rapidement au repas réclamé, il ajouta
:

Que diriez vous de la poule au pot de hier soir, et de la tarte au raisin encore tiède pour le dessert..?


Le sourire des jumeaux eût valeur de réponse favorable.

Puis d’un geste de la main, il invita les enfants à sortir de la chambre, tirant la porte pour laisser Arthur au calme, vu qu’il dormait encore, malgré la tornade passée .


Mais pendant le repas partagé, Louis-Oscar avait l’esprit encore ailleurs...
Sans doute en Normandie, plus précisément à l’Iliade à Eu, le jour de son Mariage avec Angelique...

Puis secouant la tête, comme pour chasser une pensée accaparante, et il se jura de mettre par écrit tous ses souvenirs de Normandie !
Et cette décision eût un effet salvateur!
Enfin il pouvait voir devant lui et tourner la page...
Après la Normandie, le Berry !


__________________


Inconnu
Administrateur
Duc
Duc
Duc
Duc
Duc
Duc
Duc
Duc
Duc
Duc
Duc
Duc
Duc
Marquis
Marquis
Marquis
Marquis
Marquis
Marquis
Marquis
Marquis
Comte
Comte
Comte
Comte
Comte
Vicomte
Vicomte
Vicomte
Vicomte
Vicomte
Vicomte
Vicomte
Vicomte
Vicomte
Vicomte
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Chevalier
Chancelier de France
Intendant de Justice et de Police du Berry
Échevin à l'Urbanisme du Berry
message posté
(Classé 154e)
Posté le 24/05/2016 à 14:49    Sujet du message : [ RP Privé ] En attendant l''Iliade



Angelique arriva alors que le repas se terminait...elle avança doucement vers la porte de la piece dans laquelle ils venaient de manger

Elle resta un moment a les regarder avant de montrer sa presence...Lou etait plongé dans ses penséeset les enfants terminaient leurs desserts

Ange la premiere aperçu sa maman et couru se jeter dans ses bras suivi de tres pres par son frere Gabriel.Angelique les embrassa tendrement

La petite Ange la regarda et lui dit

maman , maman ca y est tous nos zouets et nos zaffaires sont pretes dans la malle

Angelique ne dit pas un mot mais regardait la gouvernante des jumeaux depuis leurs naissance.Celle ci les emmena dans la piece a coté le temps qu’Angelique parle a Louis-Oscar

Angelique se tourna vers Lou

pourquoi toutes ces malles? vous comptiez les emmener sans me prevenir? que me reprochez vous?qu’attendez vous de moi?
Louis-Oscar
503 messages postés
(Classé 8e)
Posté le 25/05/2016 à 15:16    Sujet du message : [ RP Privé ] En attendant l''Iliade
Louis-Oscar n’avait pas entendu son Epouse Adorée rentrer, tout accaparé qu’il était par ses pensées.

Mais quand la petite Ange, bientôt suivit par son frère coururent embrasser leur Maman, il en aurait bien fait autant!

Pourtant il restait sur place ...
Debout, ça au moins, il y était parvenu...
Ses jambes le portaient à peine et il semblait figé...
Rêvait-il..?
Louis-Oscar cligna plusieurs fois des yeux, pour s’en assurer et quand son Aimée posa ses questions, il comprit que c’était la triste réalité qui le rattrapait...

Telle une étrangère, froide et cinglante, avec un ton digne de la sainte inquisition en action...:

Citation :pourquoi toutes ces malles? vous comptiez les emmener sans me prevenir?


Heu...
Ben...
Évidemment non..!


Respirant profondément, les deux mains posées à plat sur la table encombrée du repas tout juste terminé, il ancra ses yeux à ceux d’Angelique et dit:

Vous n’êtes pas sans savoir que nous avons acquis le Domaine "les Ails d’Angilons" au bureau de l’urbanisme il me semble.
Et maintenant qu’il est habitable, s’y installer me facilitera la tâche pour achever les finitions.


Passant machinalement sa main dans ses cheveux , peut être pour garder son calme, comme il sentait ce détestable sentiment qu’est la colère l’envahir, il poursuivit :

Pour ce qui est de vous prévenir, il faudrait m’expliquer comment faire...
Durant ces quelques jours, vous n’avez pas jugé bon de m’avertir de votre absence, ni où vous étiez...

L’inquiétude me rongeait, sans parler d’Arthur...
Qui êtes vous pour laisser notre Fils qui n’a pas cinq mois...?

Votre Gouvernante sait sans doute s’occuper de vos enfants, mais concernant les bébés, elle n’est guère douée...


Puis réfléchissant rapidement aux dernières questions posées, ça gorge se serra...
Que répondre à ça..?

Citation :que me reprochez vous?qu’attendez vous de moi?


Je ne vous reproche que votre absence inexpliquée...
Et ce que j’attends de vous, rien de plus qu’être une épouse et une mère attentionnée...!


Puis, bouleversé tant par ses sentiments pour son épouse tant Aimée, que par sa colère ressentie aussi, il continua...


Vous préférez les Tavernes à votre Famille...
Vous n’êtes pas sans savoir que depuis Eu, je n’ai jamais beaucoup apprécié ces lieux...

Je ne peux vous interdire d’y aller évidemment, mais en journée, n’est ce pas suffisant?
N’avez vous pas déjà beaucoup à faire entre votre Boutique, le bureau d’accueil et vos enfants?

Je vous sent distante et sur la défensive, sans comprendre pourquoi...


Louis-Oscar n’avait pas quitté son Aimée des yeux, et pouvait découvrir sur son beau visage, tout un panel d’émotion défiler...

Un croisement semblait se dessiner sur la route que le couple "Ange et Lo" avait emprunté...
Allaient ils se séparer ou avancer main dans la main sur un même chemin..?





__________________


Inconnu
Administrateur
Duc
Duc
Duc
Duc
Duc
Duc
Duc
Duc
Duc
Duc
Duc
Duc
Duc
Marquis
Marquis
Marquis
Marquis
Marquis
Marquis
Marquis
Marquis
Comte
Comte
Comte
Comte
Comte
Vicomte
Vicomte
Vicomte
Vicomte
Vicomte
Vicomte
Vicomte
Vicomte
Vicomte
Vicomte
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Baron
Chevalier
Chancelier de France
Intendant de Justice et de Police du Berry
Échevin à l'Urbanisme du Berry
message posté
(Classé 154e)
Posté le 03/06/2016 à 15:57    Sujet du message : [ RP Privé ] En attendant l''Iliade


Angelique prit le temps de s’assoir et d’ecouter ce que lui disait Lou ,sans qu’une seule expression soit dechiffrable sur son visage..Au bout d’un instant elle le regarda droit dans les yeux

Sa voix posée et calme ne presagait rien de bon chez Angelique. Elle s’adressa a nouveau a Louis-Oscar


Vous attendez de moi que je sois une epouse et une mère attentionnee ! Je ne le suis pas peut etre ?Qu’ai je fais pendant tout ce temps passé aupres de vous?

Agir dans le bon sens , du moins dans celui qui vous sied.Pour vous plaire , je dois faire les choses comme vous souhaitez qu’elles soient.

Ce que je pense, ce que j’ai envie ca nz compte pas pour vous?


Angelique se leva

vous ne supportez pas de me voir parler avec des personnes que vous n’appreciez pas VOUS. Faudrait il que je demande la permission?

Quand a votre question "Qui etes vous pour laisser seul notre fils qui n’a pas cinq mois ,je vous repondrai que je n’ai jamais a aucun moment laissé mes enfants seuls

Je vous repondrai egalement qu’Arthur a plus de cinq moi.............et je finirai en disant je suis sa mère


Angelique regarda Lou

Mais ce n’est pas vous son père
Louis-Oscar
503 messages postés
(Classé 8e)
Posté le 04/06/2016 à 10:09    Sujet du message : [ RP Privé ] En attendant l''Iliade
Mais qui était cette femme face à lui...?
Que lui était il donc arriver...
Comment suite à son absence de quelques jours, laissant Louis-oscar seul avec les enfants, elle avait pu changer à ce point?

C’est confus que Louis-Oscar l’écouta ...
Écarquillant un peu plus ses yeux au fur et à mesure que le flot de parole se déversait comme une marée nauséabonde...


Et quand elle lâcha :

Citation :Mais ce n’est pas vous son père


Là s’en était trop...
Tel des tambours de guerre qui résonnent, son cœur battait à tout rompre jusque dans ses oreilles, martelant ses tempes a les rendre douloureuses...

Quelques longues secondes passèrent avant qu’il ne puisse réagir à cette cinglante tirade...

Louis-Oscar était livide..
Il respira profondément, avant de tenter d’articuler...

Pourquoi mentir maintenant?
Rappelez vous vos mots, et vos pensées au pigeonnier du Prieuré où vous avez demandé que je vous y retrouve pour me conter les mois d’absence et la menace qui pesait sur nous...


Citation :
Angelique :

Angelique descendit doucement du carrosse qui venait de les déposés au rendez vous secret qu’elle avait demandé a Lou.
Elle tenait serrée dans ses bras une couverture dans laquelle dormait paisiblement Arthur né de leur amour
les jumeauux dormaient a l’interieur du carrosse sous la vigilence des gardes et de leurs nounous.
Angelique alla s’assoir sur une marche au pied du pigeonnier et attendit Lou espérant de tout cœur sa venue
Elle posa un tendre regard sur Arthur et doucement fit glisser un doigt sur la joue du minuscule petit etre

Je t’aime mon petit ange , tu ressemble tellement a ton papa, mon tendre Lou . Tu as ses yeux , son sourire

Angelique releva la tete apercevant quelque chose au loin


Citation :
Angelique :

Angelique fixait l’horizon.Quelqu’un approchait d’elle ..Son cœur se mit a battre plus vite et plus fort

Cela ne pouvait etre que Lou.Elle baissa la tete un instant portant sur son fils un regard tendre


Arthur mon ange ,ton papa arrive


Le bébé s’agita dans son sommeil puis sembla se rendormir.Elle lui sourit tendrement puis releva la tete

Lou s’approcdha de plus en plus et ,un instant la panique s’empara d’elle.

Allait il accepter de lui parler , de l’ecouter ,de comprendre...mais il était trop tard pour s’en inquieter

Lou sautait déjà de son cheval et s’avança rapidement d’elle pour en arriver a sa hauteur

C’est le moment que choisi Arthur pour se reveiller et tandis qu’Angelique se levait face a Lou

Arthur ouvrit grand ses yeux planta son regard dans celui de son père et s’y accrocha

Coucou je vous presente Arthur notre fils




Citation :
Angelique :
Angelique n’avait pas quitté Lou du regard tandis qu’il s’était approché d’elle...il était aussi troublé qu’elle

voir plus

Quand il remarqua que la couverture bougeait Angelique lui presenta Arthur leur fils...

n Il en fut si touché que toutes les emotions s’imprimèrent sur son visage...jamais Angelique n’avait vu autant

d’emotions et d’amour sur le visage d’un homme

En le voyant tendre les bras vers son fils et hesiter de peur de mal faire Angelique leregarda,emue aux larmes

bien sur vous pouvez le prendre

Angelique deposa avec douceur Arthur dans les bras de Lou


Citation :
Angelique :

Son regard toujours lié a celui de son epoux ,Angelique souriait devant le bonheur evident de Lou face a son fils
Elle les comptempla tous les deux un instant...Arthur ressemblait trait pour trait a son père..
Angelique constata qu’Arthur avait déjà capturé le regard de son père et ne paraissait pas près de le lacher
Les jumeaux reveillés vinrent les rejoindre avant d’aller jouer avec Nuage

Angelique regardait toujours Lou.Elle avait tellement envie qu’il la prenne dans ses bras,qu’ils echangent ces
fougueux baisers qu’ils aiment tant
Mais avant il y a une choàse qu’elle devait faire.Alors elle ancra son regard dans le sien et lui dit

Mon amour je dois vous parler,il le faut absolument.Il me faut vous expliquer ce qui c’est reellement passé
tout ce temps ou je n’etais pas la


Citation :[quote=Angelique] Angelique entourée par le bras de Lou se sentie en sécurité. Malgré tout son visage se cripa et son teint palit

le moment le plus difficile pour elle était arrivée. Elle posa son regard dans celui de Lou et s’y accrocha comme

pour y puiser la force dont elle avait besoin pour parler

je ne sais pas ce a quoi vous avez pensé face a ma disparition mais je ne me suis pas enfuie, je ne me sui pas

éloignée de vous oh non ! Lou j’ai été enlevée,et retenue prisonniere pendant tout ce temps


Angelique laissa a Lou le temps de reagir


Et vous avez dit aussi :

Citation :
Angelique :
Angelique ne quittait pas des yeux son tendre époux asseyant de déchiffrer chacune des expressions sur son visage
De son coté,Angelique se sentait perdue.Elle avait conscience des dangers qu’elle avait encouru...et celui qui
aurait été le pire pour elle : ne plus revoir Lou,qu’elle aimait par dessus tout.
Le flot ininterrompu des questions de Lou la ramenait au temps présent
Angelique se serra un peu plus contre le bras de Lou posé sur ses épaules , puis fit face aux questions

}oui je suis la...parce que j’ai réussi a m’evader..j’ai profité de l’inattention d’un homme qui me surveillait
pour lui prendre son épée.J’ai pu ainsi me sauver a travers bois et champs.
Mes contractions avaient commençées...Arthur n’est pas né captif mais en sécurité chez de braves paysans qui m’ont
recueillie ,aidé a accoucher et soignée


Angelique s’arreta un instant pour contempler,les yeux embués de larmes,leur fils Arthur paisiblement endormi contre Lou

Arthur est né le 25 Décembre


Vous étiez vous même , fatiguée et pâle, certes, mais vos yeux ne pouvaient mentir...
Aujourd’hui, ce n’est plus Vous...

Que vous est il arrivé à Sancerre ?
Auriez vous croisé le Diable en personne..?


Et sans la quitter des yeux, il attendit sa réponse...

__________________


Le forum officielBourges[ RP Privé ] En attendant l''Iliade Aller à la page : 1 - 2 -

© Hatis